La Rencontre Physique- Partie 4

J’ai à peine le temps de me remettre de ces émotions qu’on tape à nouveau à la porte, l’opportun n’a pas lâché l’affaire et promet qu’il veut être le serviteur de Maitresse, Maitresse, elle lui promet de lui botter le cul, chose que ce jeune téméraire acquiesce sans trop jugé les conséquences. Quoi qu’il en soit, il gagne le droit de rentrer avec nous. Maitresse, me cale dans un coin et me demande de ne pas bouger. J’obéis sans rechigner avec un sentiment mitigé d’être déranger par une personne extérieure. Maitresse joue avec ce jeune homme un instant, lui dis qu’il va prendre ce god dans le cul, mais là on le voit bien la nature du fantasmeur (pour pas dire profiteur) quand ce jeune se débine en disant qu’il n’était pas soumis lui (contrairement à moi en effet. Il faut bien plus de cran pour s’offrir à Maitresse que de fanfaronner puis de se débiner). La parenthèse refermée et le jeune renvoyé, Maitresse se retourne vers moi et m’offre ce god à sucer. Son excitation n’avait pas retombé, elle se caresse avec l’autre extrémité et me l’enfonce dans ma gueule, parfois jusqu’à avoir des haut le coeur, je suis aux anges. J’aime son excitation, qui est totalement communicative. Après quelques minutes ainsi, Maitresse me fait mettre sur le dos et m’enfonce l’extrémité réservé son sexe dans la bouche, pour se donner du plaisir avec ce sexe factice qui est de bonne taille. Je ne pourrais pas vous décrire ce sentiment de plénitude qui était en moi à ce moment-là. Être juste le support du plaisir de ma Maitresse, mais être aussi au plus près de celui-ci est pour moi un heureux sentiment de bien-être. Je ne suis rien, juste une chose, à l’écoute des vibrations du corps de ma Maitresse. Son excitation est au plus haut point, Maitresse se retire du god, je pensais que cette divine vision se terminait mais non. Elle se caresse vigoureusement et en a peine qqe minutes je suis aspergé par un flot de jouissance, mon corps, ma tête, ma bouche, je suis touché de partout et je suis heureux de cette offrande. Mais maitresse est toujours en furie et m’ordonne d’avoir une langue bien plate et de ne pas bouger. Je m’exécute et m’applique selon ces désirs. Maitresse commence des vas et viens sur ma langue, appuyant plus ou moins fort. Quel honneur j’ai eu de pouvoir avoir la chance de mettre ma langue sur son divin sexe dès le premier soir. Je ressens son plaisir, et son plaisir devient le miens. Je me fiche de mon plaisir sexuel, mon plaisir cérébral procuré par Maitresse est bien plus fort pour moi. L’intensité des vas et viens est forte et Maitresse recommence une nouvelle masturbation au-dessus de ma tête pour m’offrir un second jet de sa jouissance si violente mais si belle. J’ai le droit maintenant de la lécher, de sucer ces délicates lèvres, en somme de la nettoyer. Cette femme devient tout pour moi, comment ne pas vouloir lui donner son âme, sa soumission pour qu’elle fasse de moi son chien, sa chose. La tache finie, Maitresse se relève. J’avoue qu’à ce moment-là je pensais que je ne vivrais pas d’autre chose mais non, debout, un pied sur le lit, Maitresse m’ordonne de venir sous elle, gueule ouverte. Elle m’installe selon son désir, j’ai tout de suite compris l’offrande dont je vais avoir le droit. Un premier jet tombe au fond de ma gorge et m’annonce un aval, et juste derrière un second avec un nouvel aval. Maitresse se soulage en moi et c’est juste pervers pour certain, oui je le conçois mais pour moi c’est un nouveau pas vers l’envie de toujours plus être dépravé, souillé, mais aussi honoré par cet ange qui est un vrai démon. Ces jets sont de plus en plus puissants et rapprochés, la position fait qu’ils tombent au fond de ma gorges à m’en étouffer un peu. Maitresse en jubile, je pense, et se lâche pour finir sur mon visage. Maitresse est satisfaite, je dois la nettoyé, puis nettoyé la pièce au mieux et surtout au plus vite. Nous quittons cette petite pièce et nous redirigeons vers le sauna pour que Maitresse reprenne ces esprits. Je repends ma place en dessous d’elle et entreprends de lui remasser les pieds délicatement. Maitresse m’enlace de tous ces membres et m’enveloppe de son corps. Vous ne pouvez pas savoir le bien que cela fait et la notion pour moi d’une récompense pour ma dévotion. Maitresse est dur, Maitresse est passionnée, et sa passion déborde et la rend dur, mais Maitresse est terriblement douce et attentive, réconfortante et je dirais même reconnaissante envers sa chose qui se donne à Elle. J’avoue que j’étais ce moment-là dans un état second et ne me souvient plus de la discussion.
Hélas en cette journée vraiment particulière était rythmé par un timing serré. Et l’heure annonçais notre fin de soirée. Maitresse se rhabille, j’en fais de même encore à l’intérieur, Maitresse m’ordonne de lui embrasser ces belles bottes. Elle m’informe que normalement je devais le faire en pleine rue mais vu te temps elle me le faisait faire maintenant et m’épargnais de mouiller mes genoux. Je m’exécute, tombe à ces pieds et embrasse avec dévotion ces bottes. Je suis tellement bien à lui obéir. Nous sortons du club, Maitresse a pris soin bien sûr de remettre la laisse au collier, nous faisons, je chemin inverse jusqu’à la voiture, et retrouvons dans la foulée le lieu de notre rendez-vous. Maitresse à l’aire satisfaite, mais pas évident de savoir si j’ai plu ou pas a cette Femme, qui moi je l’avoue m’a totalement envouté. Nous devons nous séparée si mon carrosse ne veux pas se changer en citrouille. Mais avant, sans hésiter, je veux faire un dernier acte de soumission. Je sors, fait le tour de la voiture pour lui ouvrir la porte, Maitresse sort, et je lui demande la permission de lui embrasser ici a nouveau les bottes, afin de lui montrer que quelque soit la météo je serais toujours prêt à vénérer comme il se doit. Elle acquiesce bien entendu avec un sourire montrant sa satisfaction et le revoila a ces pieds pour lui vénérer les bottes. Dernier acte de presque 4h intense, rempli d’émotion, de délicieuse souffrance, de réconfort, de perversion aussi bref de domination distillée avec expérience, force et subtilité. Mon retour à la niche se fera la tête et les yeux embrumé. Merci, mille merci Maitresse de m’avoir convoqué en espérant maintenant qu’une seconde rencontre se face rapidement.

Commentaires

- Annonce bdsm site de petites annonces de rencontres fetish bdsm de France
- Portail BDSM francophone..
- Soirée SM en Club
- Rencontres sm fétish 100 % gratuit